compositeur interprete recherche auteur : parolier sacem disponible

Sainte Cécile
Pourquoi Sainte Cécile ?
La sainte patrone des musiciens, forcément !

A la une : En publiant deux livres complémentaires, le parolier lotois fait l'actualité, démontre toute l'étendue et la qualité de sa plume.

être chanté et entendu
cent chansons
Découvrir ces livres

Les textes chantés et parmi ceux disponibles, sa sélection de 100 titres. Il nous informe que dans la semaine ayant suivi sa sortie "l'idée d'une femme idéale" lui a été réservé. Qui découvrira sa perle dans les 99 autres ? Rassurez-vous : si affinités, il écrit également sur demande... Si affinité, car il n'appartient pas au monde des rimailleurs plongés dans leur dictionnaire de rimes...



PROGRAMME GUITARE

Vous êtes interprète : ici.

Vous êtes compositeur : ici.

Vous êtes auteur : ici.

2015 : un album en écoute... SAVOIRS

ECOUTER


(sur ce site, page http://www.compositeur-interprete.com/ecoute.html)
 ALBUM savoirs
SAVOIRS,

album
12 titres

Ce site fut créé le 08 - 08 - 2008. Et jusqu'au 10 - 10 - 2014, il est resté dans un état déplorable... Oui, pire qu'aujourd'hui.
Une petite image (en bas, à côté de Sainte Cécile) sera plus signicative qu'une longue explication. Ce que je souhaitais faire de ce site ? Le portail des auteurs... Là où les "compositeurs-interprètes" viendraient trouver leurs partenaires de travail...
Ils saisiraient "compositeur interprete recherche parolier" et les voilà ici... Car je recherche des interprètes. Je recherchais, j'en ai trouvés, j'en cherche toujours !

Pourquoi ne pas l'avoir abandonné ce site ? Car il est visité !... 2014, j'ajoute une possibilité de commentaires, qui pourra être utilisée pour des présentations diverses. J'ai tout simplement trop de sites et je ne parviens pas à les gérer tous ! Car créer (chansons mais également romans, pièces de théâtre, essais...) passe avant modifier un site ! Et je crée donc dans de nombreux domaines. Et j'ai des sites dans de nombreux domaines...

Niveau auteur de chansons, c'est sûrement auteurdechansons.net le plus complet : visiter.

Pour une vue d'ensemble de mes activités : www.autodiffusion.fr visiter . Qui n'est pas un site automobile mais mon portail d'audiffusion des livres (papier et numérique) et CDs. Quelques autres sites sur la chanson.



Je recherche des interprètes pour mes chansons - Auteur parolier...
site pour Auteur Compositeur Interprète
Auteur parolier
Textes déclarés à la SACEM.

Recherche de parolier variété, pop, rock et même rap...



Extraits non représentatifs... Quoique !

La poche sans portable

C’est vrai tu as raison
S’il n’est pas allumé dans ta poche
Tu l’sens pas vibrer ton portable
C’est vrai qu’t’as raison
Ce serait vraiment trop moche
De rater l’appel du... marchand d’sable

Ma fille,
Entre nous, on peut aborder ton anatomie
À côté de tes poches
Y’a tes ovaires
Et j’suis pas sûr qu’ils apprécient
Le concert des ondes
J’aimerais pas qu’elles te privent
De la joie de m’appeler grand-père


Bien sûr j’suis un peu vieux
Sont pas cools mes principes de précaution
Le portable c’est formidable
Tu l’ranges où tu peux
Y’a des réglementations
Les opérateurs sont... adorables

Ma fille,
Entre nous, on peut aborder ton anatomie
À côté de tes poches
Y’a tes ovaires
Et j’suis pas sûr qu’ils apprécient
Le concert des ondes
J’aimerais pas qu’elles te privent
De la joie de m’appeler grand-père


Les ovaires de nos filles
Lanceront les prochaines générations
Ce serait impardonnable
Qu’on les leur grille
Ai-je confiance aux commissions ?
Et leurs normes de taux... tolérables

Ma fille,
Entre nous, on peut aborder ton anatomie
À côté de tes poches
Y’a tes ovaires
Et j’suis pas sûr qu’ils apprécient
Le concert des ondes
J’aimerais pas qu’elles te privent
De la joie de m’appeler grand-père



Qu’une fois

On parle de l’Amour
Qui ne serait plus
Qu’une vulgaire chasse à courre
Un jeu pratiqué nu
On joue à l’amour

On dit grand amour
Quand on a trop bu
Ou qu’on reste plus d’huit jours
En étant convaincu
Que c’est pour toujours

Mais les rues sont pleines
De gens qui comme moi
N’ont dit qu’une fois
"Tu sais, je t’aime"

Qu’une fois ou j’ai oublié…
Qu’une fois
Je te jure… aussi intensément
Aussi spontanément


On paye pour l’amour
Comme on paye partout
Faut attendre son tour
Y’a d’quoi être jaloux
Des plus grands vautours

C’est qu’un mot "Amour "
Qui a survécu
Parfois de bon secours
Quand on est à l’affût
Pour gagner l’concours

Mais les rues sont pleines
De gens qui comme moi
N’ont dit qu’une fois
"Tu sais, je t’aime"

Qu’une fois ou j’ai oublié…
Qu’une fois
Je te jure… aussi intensément
Aussi spontanément





Pour le superflu

Vois-tu le temps comme notre bien le plus précieux ?
On se le laisse voler, on le donne pour bien peu
Devant l’écran on s’assied parfois
Avant de retourner gagner le fric qu’on doit

On s’épuise pour le superflu
Et trop tard on se rend compte
Ne pas avoir vraiment vécu
Dans un sourire vaincu chacun cache sa honte
D’avoir tant perdu de temps pour du superflu


Oh que faut-il vraiment, pour se sentir vivant ?
Je n’irai pas jusqu’à, prôner le dénuement
« Juste un toit pour ne pas avoir froid
Du pain de l’eau et l’amour suffisent à ma joie »

On s’épuise pour le superflu
Et trop tard on se rend compte
Ne pas avoir vraiment vécu
Dans un sourire vaincu chacun cache sa honte
D’avoir tant perdu de temps pour du superflu


Mérite-t-il ma sueur, le petit supplément ?
Quand j’aurai plus d’argent, j’le dépenserai comment ?
Dans un engrenage j’ai mis le doigt
Est-ce que mon bras suivra, et ma tête tombera ?

On s’épuise pour le superflu
Et trop tard on se rend compte
Ne pas avoir vraiment vécu
Dans un sourire vaincu chacun cache sa honte
D’avoir tant perdu de temps pour du superflu






Si tu ne le fais pas maintenant

T’es agrégé nouvelles technologies
Mais t’excelles en tours de magie
Ce qui te plait c’est chanter
Tu voudrais produire ton premier cd
On te dit
Y’en a pas un sur six cents qui réussit
On te dit
C’est pas une vie

Si tu ne le fais pas
Maintenant
J’vois pas comment
Tu te le pardonneras
Quand t’auras
Soixante...
Soixante-dix ans


Alors que te piquent les yeux dans cette ville
Tu rêves d’une vie
Dans les îles
Tu passes les jours sur un chantier
Mais voudrais enfin pouvoir étudier
On te dit
T’as pas les compétences pas le facteur chance
On te dit
Tu nous ennuies

Si tu ne le fais pas
Maintenant
J’vois pas comment
Tu te le pardonneras
Quand t’auras
Soixante...
Soixante-dix ans


Chaque matin ton miroir affiche fausse route
La vie du train-train te dégoûte
Mais t’es sûr qu’à l’étranger
Tout pourrait s’arranger s’envisager
On te dit
Tout le monde s’en fout de tes rêves de fou fou
On te dit
Tu nous ennuies

Si tu ne le fais pas
Maintenant
J’vois pas comment
Tu te le pardonneras
Quand t’auras
Soixante...
Soixante-dix ans


(...)

Si je ne le fais pas
Maintenant
J’vois pas comment
Au Prozac j’échapperai
Quand j’aurai
Soixante
Soixante-dix ans



Il sera trop tard

Quand la mousson réduira en mousses nos moissons
Quand notre peau ne pourra plus supporter les jours d’été
Un voile masquera les étoiles
Et même les grands bateaux s’englueront dans l’eau

Trop tard
Il sera trop tard
Les enfants ne pourront croire
Qu’un jour la terre
Fut comme dans les documentaires
Qu’un jour sur terre
Respirèrent
Rousseau et Voltaire


Quand des bunkers vendront des heures de silence
Quand une bouteille d’eau coûtera plus cher qu’un plein d’essence
Les moustiques tueront d’une seule pique
La musique sortira des usines à fric

Trop tard
Il sera trop tard
Les enfants ne pourront croire
Qu’un jour la terre
Fut comme dans les documentaires
Qu’un jour sur terre
Respirèrent Rousseau et Voltaire


Quand les termites ras’ront plus vite qu’la dynamite
Quand en face du fanatisme y’aura plus que le bêtisme
Quand les glaciers auront fondu
Notre Marcel Proust ne sera même plus lu

Trop tard Il sera trop tard
Les enfants ne pourront croire
Qu’un jour la terre Fut comme dans les documentaires
Qu’un jour sur terre Respirèrent Rousseau et Voltaire


La femme aux neuf mille fringues

Elle a colonisé même mon bureau
De la cave au grenier y’a des porte-manteaux
La femme aux neuf mille fringues se moque un peu
Des jeans, j’en ai que deux

Des fringues toujours des fringues
Pourtant j’en suis dingue de cette femme trilingue
Mais côté fringues
Mon seul plaisir
C’est d’la dévêtir


À chaque tsunami, tremblement de terre
Elle envoie quelques valises de vieilles affaires
Tout ce qui a été porté trois fois
Elle dit « c’est plus pour moi »

Des fringues toujours des fringues
Pourtant j’en suis dingue de cette femme trilingue
Mais côté fringues
Mon seul plaisir
C’est d’la dévêtir


Je n’la vois qu’le soir, les semaines de soldes
Elle déballe ses trouvailles, j’ausculte sa carte Gold
Depuis la déferlante des ventes privées
Au web elle est scotchée

Des fringues toujours des fringues
Pourtant j’en suis dingue de cette femme trilingue
Mais côté fringues
Mon seul plaisir
C’est d’la dévêtir



Je l’ai connue 20 ans plus tard

Je l’ai connue
20 ans plus tard
Elle a voulu
Sortir de son cafard
Elle n’a même pas pu
Me dire je t’Aime
Elle est restée
Dans ses problèmes


Elle avait 7 ans
Elle a cru qu’c’était un jeu
Comme il voulait elle a fermé les yeux
Il lui a dit je t’aime
Il l’a déshabillée
Elle a eu mal
Mais elle a pas crié

Elle n’a rien dit
Elle avait peur
Elle a grandi
En refermant son cœur
Elle dit qu’dans sa vie
Toujours il neige
Elle est tombée
Dans des pièges

Elle avait 7 ans
Elle a cru qu’c’était un jeu
Comme il voulait elle a fermé les yeux
Il lui a dit je t’aime
Il l’a déshabillée
Elle a eu mal
Mais elle a pas crié

Je l’ai connue
20 ans plus tard
Elle n’a pas pu
Jouir sans cauchemar
Et je n’ai pas su
Guérir ses scènes
Elle m’a jeté
Pourtant elle m’Aime


Elle avait 7 ans
Elle a cru qu’c’était un jeu
Comme il voulait elle a fermé les yeux
Il lui a dit je t’aime
Il l’a déshabillée
Elle a eu mal
Mais elle a pas crié

Page uniquement avec ce texte : chanson sur les victimes d'un viol (durant l'enfance).



le site de 2008 à 2014
Sainte Cécile


Le site de 2008 à 2014 et Sainte Cécile, Sainte patronne des chanteurs dans la tradition chrétienne. Une oeuvre réalisée par Henri Feur en 1892. Un vitrail, à la une du livre Montaigu de Quercy, livre d'art de François-Antoine De Quercy (notice) Je reviens dans quelques jours... Pour une deuxième modification...

Je vous ajoute un message très drôle... D'un certain Laurent... je retire son nom de famille... sûrement certains le reconnaitront... J'ai écrit 600 textes, membre sacem, je ne vais pas me répandre sur mon talent, puisque côté au plus haut niveau des paroliers qui rencontre que des navets. Suis a la disposition de gens sérieux et compétents.

Que lui répondre ?...



Montaigu de Quercy
village Montaigu de Quercy




Votre commentaire plus ou moins musical...

-- du 06 novembre 2015 à 11 : 47
par Parolier : Parolier cherche chanteur (se) professionnel dans toutes régions. Style : reggae, rnb, rap, pop. Le projet consiste à créer un groupe à long terme .


-- du 04 mars 2015 à 11 : 47
par gilhou : je suis à votre service, auteur compositeur de chansons françaises à textes, je suis sur u tube depuis un mois, tapez gilhou, salutations

-- du 10 octobre 2014 à 19 : 46
par Pascal : Je reviens souvent sur ce site... Oh miracle il est "un peu mieux" mais j'adore tellement le texte "Je l’ai connue 20 ans plus tard", il me rappele une femme connue quelques mois... peut-être est-ce ma même ?...

Le contact et copyright.